VITRAUX, suite

Avr 26, 2014 by

Samedi 26 avril, la population d’Eaux-Puiseaux était invitée à une première réunion d’échange sur le projet de vitraux engagé par la commune pour habiller l’église.

Cette réunion s’inscrit dans une démarche et une volonté de faire participer au maximum la population.(voir en bas de page, l’accès à l’article précédent)

Après l’accueil des participants par Pierre Jacquis, Maire d’Eaux-Puiseaux,
Pierre Jacquis, maire
Flavie Vincent-Petit, choisie pour la réalisation de ces vitraux, a présenté les grandes lignes du projet, proposant pour chaque ouverture de l’église, un thème et une première approche artistique.

Alliant tradition et modernité, sa proposition repose sur une démarche cohérente s’appuyant sur les écrits bibliques (nous sommes dans une église catholique et le thème principal est la représentation de la création du monde), en intégrant des éléments locaux, notamment les plantes et les animaux présents au village.

L’église d’ Eaux-Puiseaux est l’une des très rares à ne pas être orientée selon la tradition. Le chœur, normalement situé à l’Est est tourné vers le Nord. L’artiste propose d’exploiter cette particularité en profitant de l’exposition ouest de la façade de la nef, normalement orientée nord, pour y faire passer les rayons du soleil à travers des prismes qui inonderont la nef d’arcs-en-ciel changeant au gré du parcours apparent du soleil. 

Après un échange avec les habitants présents, Flavie Vincent-Petit a expliqué le déroulement des opérations pour aboutir à l’installation des vitraux avant la fin de l’année. Une organisation spécifique des travaux d’installation permettra d’éviter la période où les baies sont fermées provisoirement par du bois (entre le démontage des serrureries anciennes et le montage des nouvelles).

IMGP6594.jpg

Poursuivant dans la démarche de travail collaboratif, elle proposera aux habitants d’ Eaux-Puiseaux une visite dans son atelier lorsque les maquettes seront faites.

travail_vitraux_1.jpgtravail_vitraux_2.jpg

Un projet qui implique donc tous les habitants du village d’ailleurs sollicités pour récolter des plantes locales et les faire sécher. Celles-ci serviront de pochoir pour la réalisation des végétaux sur les vitraux.

IMGP6595.jpg
Les habitants trop peu nombreux, mais fortement intéressés.

Related Posts

Tags

Share This

468 ad